• Myriam Blal

Pourquoi est-ce que je consommerais de la viande suisse?

Aktualisiert: 10. Dez 2017

Episode 2 : Conditions d’élevage


Saviez-vous que la loi suisse sur la protection des animaux fait partie des plus sévères au monde?


En effet, M.Jörger de l’Office Fédérale de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires explique que la Suisse se trouve dans la catégorie “A” (source : Ranking API) en matière de protection animale, devant l’Italie et l’Allemagne qui se trouvent respectivement dans les groupes “C” et “B”.


Néanmoins, notre manque de clarté juridique sur la consommation de viande de chat nous fait parfois chuter en catégorie « B » sur d’autres indices de comparaison.


Et qu’en est-il des labels ?


En plus de cette base juridique plutôt au-dessus de la moyenne mondiale, les programmes d’incitation fédéraux ainsi que des labels privés, tels que « Bio », « Naturafarm », etc. exigent de respecter des normes supplémentaires afin d’améliorer le bien-être des animaux.


Ces exigences supplémentaires incluent selon les programmes des conditions telles que des étables à stabulation libre, le passage de la lumière du jour dans le hangar, l’accès à un pâturage, un minimum de jour en extérieur, etc.


M. Sciarra du Service de contrôle protection suisse des animaux PSA souligne toutefois qu’il considère les bases légales comme étant le strict minimum et dénonce le fait que les publicités et la communication soient faites sur la base d’élevages labellisés (« Bio » par exemple) et non pas avec des images provenant des fermes respectant simplement le standard légal.


Malgré cela, la Suisse régit tout de même par la loi les effectifs maximums autorisés par ferme, ainsi que les exigences minimales en matière de place. De plus, la très grande majorité des interventions douloureuses sur les animaux sont interdites chez nous contrairement aux autres pays ne serait-ce qu’européens. En effet, la plupart des exploitations sont familiales et basées sur une agriculture durable.


Que mange les animaux suisses ?


Bien qu’une grande majorité de notre surface agricole ne soit pas adaptée aux cultures, nos terres offrent de délicieux herbages qui sont utilisé pour le fourrage des ruminants. Il était très étonnant d’apprendre qu’un pays aussi petit que la Suisse était dans la capacité de produire 86% du fourrage dont elle a besoin.


De plus, les élevages de porc notamment permettent de réduire le gaspillage alimentaire des cultures de sucre, de céréales et de graines oléagineuses.


Plus d’informations sur le fourrage au prochain épisode…


Dossier de Viande Suisse

-.- 

  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

© 2023 by The Food Feed. Proudly created with Wix.com