• Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

© 2023 by The Food Feed. Proudly created with Wix.com

  • Myriam Blal

Nouvel amant vs. Nouveau job


Le zapping de l’amour


En naviguant sur internet, je suis frappée du nombre de publicités pour les sites de rencontre qui s’affichent sur mon écran. Comme si c’était devenu un produit de consommation comme un autre.


Plus le temps de jouer au jeu de la séduction et d'apprendre à se connaître, les célibataires des années 2010 et des poussières veulent faire du shopping de partenaire.


Selon leur envie du moment, ils choisiront leur arme : une application pour les one shot, une autre pour les célibataires « avec niveau » prêts à s’engager ou encore une pour trouver son (sa) prochain(e) amant(e) qui viendra pimenter un mariage un peu trop calme.


Dans une société où “le temps, c’est de l’argent”, les personnes seules semblent avoir besoin de techniques rentables, efficaces et ciblées pour trouver leur moitié.


Un peu de temps à tuer entre le travail, le sport et la vie sociale?

Balaye en quelques secondes les portraits de potentiels amants de droite à gauche en te basant sur une série de clichés!


Comme de nos jours, tout se vend et s’achète, les êtres humains se placent maintenant eux-mêmes sur l'étalage.


La promotion de soi se fait grâce à un choix stratégique de selfie : une de loin et une floue pour les plus mystérieux, une à moitié-nu et une avec des signes apparents de richesses sans équivoque pour les plus matériels ou encore une avec des chats/enfants/personnes âgées dans le cadre exotique d’une photo de vacances pour refléter l'aventurier au coeur tendre.


Il s’agit de mettre en avant ses USP (« unique selling points ») en quelques dixièmes de secondes afin de signifier clairement à la femelle ou au mâle qui nous sommes, ce que nous pouvons apporter et ce que nous recherchons.


En somme, la recherche du matching partenaire s’apparente de plus en plus à la recherche du parfait emploi: nous avons un très court instant pour éveiller l’attention, l’intérêt, le désir et l’action du clic.


Alors tout ça n’est qu’un banal système d’AIDA ?

Tout commence par la mise en ligne de son profil, comme pour son CV, il se doit de vous mettre en valeur non seulement par votre photo, mais également par vos spécificités, vos hobbys et votre expérience.


Êtes-vous bon(ne) cuisinier(ère)? Êtes-vous sportif(ve)? Êtes-vous bon(ne) amant(e)?


Les RH (Receveurs Hardis) doivent pouvoir cerner votre profil en quelques instants et estimer si vous seriez compatibles à leurs attentes.


Une fois que vous avez été invité(e) à un entretien, il faut pouvoir expliquer vos périodes de chômage relationnel, mettre vos atouts en avant et répondre à la fameuse question piège : où est-ce que vous vous voyez dans 10 ans?


La période après l’entrevue est particulièrement délicate. Il s’agit de se montrer intéressé(e), mais pas trop, présent(e), mais pas trop, désinvolte, mais pas trop…


Finalement, remercier son interlocuteur du moment passé en sa compagnie, sans paraître désespéré(e) d’avoir le poste.


Et quand arrive la signature du contrat, les termes restent parfois flous, les durées indéterminées et les conditions sont à négocier régulièrement.


Mais les réponses négatives sont nombreuses et mettent toujours un grand coup à la confiance en soi des candidats.


Car pour les “looseurs” de l’amour qui cherchent encore activement leur prochain CDD (ou CDI pour les plus optimistes), il n’y a plus qu’une et unique option : la persévérance!


Ne dit-on pas : “tout vient à point à qui sait attendre”…


C’est très bien les proverbes d’une autre époque, mais moi, je suis gentillement “bien cuit”, limite “oublié sur le feu” même!

-.-