• Myriam Blal

Mission Machu Pichu

Cusco: 25 - 31 janvier


Le souffle court, je finis par atteindre mon hostel dans le centre ville de Cusco. On les sent quand même passer les 3400 m d'altitude quand on doit entamer l'ascension d'une ruelle en pente avec 15kg sur le dos.

Mais heureusement, les symptômes n'iront pas plus loin et nous nous lançons sans problème dans un tour de la région avec une panoplie de sites incas à visiter.


Les textiles, les temples du soleil, les bijoux et les cités incas, tout y passe. Une époque fascinante tant par sa richesse que par ses connaissances de la nature et des étoiles.


À peine le temps de se remettre de ces émotions, que nous sommes déjà en route pour le Machu Pichu.

6 heures de mini-bus, 2h de marche le long des rails du train, 5h dans les bains termaux, 6h de sommeil et 30min de bus plus tard, nous voilà face aux fameuses ruines de la cité inca du Machu Pichu au milieu de nulle part.


Si on fait abstraction des centaines de touristes et de l'organisation complètement chaotique, on est très proche de ce qu'on peut voir à la télé.


Des ruines entre deux montagnes: le Wayna Pichu et le Machu Pichu.


Comme le trajet n'avait pas été assez éreintant à mon goût, je me suis lancée dans l'ascension de la montagne du Machu Pichu: 3h pour l'aller et retour sur un chemin escarpé constitué uniquement d'escaliers.


Couverte de sueur et hors d'haleine, j'observe les ruines qui semblent si petites vues d'en haut…


Maintenant, j'ai le sentiment d'avoir atteint mon objectif du Machu Pichu: loin de la foule, loin du bruit de appareils photo, loin des guides touristiques multilingue, juste avec la cité à mes pieds.


-.-


  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

© 2023 by The Food Feed. Proudly created with Wix.com